Ro6gnol gazouillis en vrac

31Mar/120

Revue de web dominicale

Vie courante
Un comparateur de véhicules très astucieux.
Vous choisissez vous même les véhicules à comparer

http://www.larevueautomobile.com/fiche-technique/comparatif/Dacia_Duster_dCi-110-4X2_VS_Ford_Kuga_2.0-TDCi_8795_7370

Internet
Booster sa recherche avec Google.
Important quand on veut rechercher uniquement des fichier pdf ou restreindre sa recherche à un site particulier.
http://www.eclaireur.net/technique/google-recherche-avancee-explications-chercher-trouver/

Politique
L'abstention enfin déculpabilisée !
http://www.marianne2.fr/Ces-intellectuels-qui-ne-voteront-pas_a216669.html

Sarkozy aurait-il bénéficié d'avantages financiers non déclarés ?
http://www.marianne2.fr/sarkofrance/Sarkozy-veut-oublier-ce-pret-de-3-millions_a786.html




Voyages ( Bol d'air après la politique, c'est salutaire ...)
http://blog-aventureo.com/indiens-amerique-du-sud-andes-amazoniequand-selevent-nos-voix-sylvie-brieu-national-geographic/
et
http://rail-and-ride.blogspot.fr/p/news.html

Share Button
24Fév/120

La beurk propagande 2.0

http://editionsterrenoire.blogspot.com

Certains comportements m'étonneront toujours.
Si on vous vole 20€ en les tirant de votre poche, vous allez crier au voleur et faire un raffut de tous les diables.
Mais si vous achetez des lunettes chez l'opticien et que celui-ci surfacture sa marge de 150€, votre réaction pourrait bien être du style "Il faut bien que tout le monde vive".

Avec la jungle internet, on observe des comportements déviants assumés et acceptés par toute une communauté.
Je voudrai parler ici d'un phénomène abject et insidieux ; il s'agit de propagande.
"La propagande désigne un ensemble d'actions psychologiques influençant la perception publique des événements, des personnes ou des enjeux, de façon à endoctriner ou embrigader une population et la faire agir et penser d'une manière voulue" ( wikipedia ).

Tout le monde s'accorde pour dire qu'une publicité mensongère est trompeuse donc illégale.
Que dire alors d'une entreprise dont une des sources de revenus est de détourner ou modifier l'information "naturelle" afin d'embellir la réalité ?

L'image de marque de Sofitel risquait d'être écornée lors de l'affaire DSK.
Heureusement une société, grassement payée par Sofitel, s'est employée à ajouter du bruit,infiltrer, recouvrir toute l'information naturelle afin de protéger l'image du Sofitel.
En clair, on brouille la perception normale d'un événement à des fins de propagande commerciale.
A mon sens, tout ce qui altère la perception de la vérité est à vomir proscrire.
Cette société, http://www.roxane-company.com était particulièrement fière de cette acrobatie et en avait fait un article.
Mais il y a peu, cet article a disparu.
Sans doute que son auteur ce sera rendu compte du manque d'élégance de ce genre de pratiques, ou bien qu'il préfère parler de ce genre de service un peu spécial en direct à ses clients.
J'ai retrouvé cet article, et je le livre ici afin qu'il en reste une trace sur la toile :

Affaire DSK : notre gestion de la crise pour Sofitel
Les crises aiment les week-ends

L’affaire DSK n’a pas dérogé à la règle : les crises éclatent toujours le week-end. C’est ainsi samedi 14 mai que les faits reprochés à DSK se seraient produits et le lendemain dimanche matin que les premières nouvelles sont arrivées en France. Pour ma part, c’est un SMS reçu d’un ami (« regarde la télé ; du lourd ») qui m’a connecté à cette affaire.
Avant midi, j’écrivais à notre client pour l’alerter sur les conséquences potentiellement importantes de cette affaire pour la marque. Le soir, je lui confirmais lors d’une conversation téléphonique que « Sofitel » était dans les trending topics de Twitter, ce qui signifie que « Sofitel » était l’un des 10 sujets les plus buzzés sur Twitter à ce moment-là. J’observais d’ailleurs que 8 trending topics sur 10 étaient connectés à l’affaire, ce qui confirmait son ampleur.
La crise DSK Sofitel occupe 8 trending Topics sur 10
Décision immédiate : veille de crise
Le lendemain, lundi, nous partagions de visu les 1ers éléments de cette crise et concluions qu’il était impossible à ce stade de prédire l’évolution possible des choses ni d’évaluer la portée de cet évènement pour la marque. Fut ainsi décidée la mise en place immédiate d’une veille de crise.
Portant sur deux langues, l’anglais et le français, couvrant les blogs et autres comptes Twitter aussi bien que les médias traditionnels, cette veille de crise devait donner lieu à un rapport de veille quotidien.


Nos objectifs :
- communiquer quotidiennement à la marque une situation précise de l’impact de cette crise sur le Web,
- lui permettre d’entrevoir la tournure probable des évènements,
- et délivrer la meilleure visibilité possible pour préparer une éventuelle réponse.
Rapidement, nous mîmes en évidence l’aspect transversal de cette crise. Les sujets reportés par les médias étaient polymorphes, ce qui démontrait que cette crise n’était pas seulement marketing, financière ou humaine ; elle était globale. D’autres éléments intéressants furent observés comme par exemple une différence de traitement entre la presse anglo-saxonne, plus neutre à l’égard de la marque, et la presse française, plus critique, voire suspicieuse, envers les équipes locales du Sofitel de New York.


Gestion de crise sur Facebook : vigilance permanente, filtres sémantiques, stratégie de leurre, politique de neutralisation
Mais Sofitel est aussi présente sur Facebook, aussi bien via son hub de marque que par la quinzaine de pages hôtels (Londres, Dubai, Macao, Vienne, Moorea, etc.). La probabilité pour que le débat s’y déportât était forte. Là encore, la vigilance et la réactivité s’imposaient.
Or ces pages ont été conçues et produites par nos soins. Dans la plupart des cas, nous en sommes restés les administrateurs, ce qui, évidemment, facilite les interventions immédiates. Précisons également que, dès le lancement de ces pages, la politique de contrôle des contenus choisie par la marque fut de ne pas autoriser les fans à écrire sur le mur de la marque, mais de simplement leur permettre de commenter ses propres statuts. Cette disposition n’interdit pas aux fans de s’exprimer et facilite la modération. Cette prudence (observée dans de nombreuses maisons de luxe) s’avère à l’épreuve payante et solide : la crise en effet n’a pas obligé la marque à modifier cette disposition dans l’urgence, chose à laquelle les fans sont généralement très sensibles.


En revanche, nous avons immédiatement renforcé la liste des filtres sémantiques de ces pages. Facebook permet en effet de constituer des listes de modération (faites de mots indésirables). Ces mots sont qualifiés d’indésirables par la marque car ils relèvent vulgarité, de l’insulte, ou sont hors de propos et sans rapport avec la ligne éditoriale de la page. Ces filtres permettent ainsi une stratégie de leurre et de neutralisation contre les fans indélicats (oui, il existe des fans qui ne sont vraiment des amis). Ainsi, un commentaire vulgaire n’apparaît que pour celui qui l’a posté et pour l’administrateur de la page.
Les autres fans ne peuvent le voir et le plus beau, c’est que le fan indélicat s’imagine à tort clamer au grand monde sa vindicte ou son acrimonie !

Si nous avions opté pour une suppression pure et simple de ces messages indélicats voire à un bannissement du profil de la page (le fan n’a plus le droit d’être fan), l’auteur aurait constaté la suppression de son commentaire et le bannissement de son profil. Il garderait ainsi une image négative de la marque et pourrait poster d’autres messages de cet acabit ailleurs, sur des espaces que Sofitel ne maîtrise pas.
Ajoutons que les mesures décrites ci-dessus ont également appliquées pour les autres pages que nous gérons pour le groupe : accorhotels, all seasons, A|Club et Etap Hotel.
La crise : une opportunité ?
Quinze jours après la survenue des faits, la crise reste d’actualité. On ne sait d’ailleurs jamais vraiment quand une crise est « terminée ». Certes, le graphe ci-dessous nous indique que le volume du mot « Sofitel » dans les conversations sur Twitter est revenu à un niveau quasiment normal (source Trendistic). Certes l’attention se porte maintenant sur les aspects humains ou politiques de cette affaire, mais le débat peut revenir affecter la marque à chaque instant.
Le volume des conversations sur Twitter revient à un niveau normal
La question en face de laquelle nous sommes maintenant est de savoir si et comment une crise peut constituer une opportunité pour prendre la parole. J’observe que, dans la plupart des cas, les entreprises confrontées à une crise choisissent une communication minimaliste, voire le silence. Contrairement à ce qu’affirment certains blogueurs, ce mutisme est rarement le signe de la tétanisation de l’entreprise face à la crise. Le plus souvent, il est un choix délibéré de l’entreprise. Il est, après analyse, le meilleur moyen de passer la crise et d’en limiter les effets.
C’est cette stratégie de prudence et de pondération qu’a choisi Sofitel ; stratégie d’autant plus avisée que cette affaire a et va avoir une durée de vie longue. Personne ne peut donc prédire quelle direction vont prendre les débats. J’ajoute qu’il faut savoir distinguer « réaction » de « réaction visible ». Ce n’est pas parce rien ne transparaît dans la blogosphère que la marque n’est pas réactive et n’est pas déjà à l’oeuvre. Sur les médias sociaux en l’occurrence, nous avions déjà eu à affronter ce type de situation difficile (pas avec la même ampleur, certes). De ce fait, nous étions d’emblée calés sur l’attitude à avoir et les procédures à mettre en oeuvre.
D’ailleurs, la cohérence de la stratégie 2.0 de Sofitel et la solidité de son dispositif n’ont-elles pas été saluées par la blogosphère (ici, là ou là) ?
Certaines entreprises, plus minoritaires, parviennent à saisir l’opportunité de communiquer quand elles traversent une situation de crise. C’est là une démarche audacieuse, vive, qui part du principe que l’entreprise est dans une situation favorable pour communiquer : elle est sous les feux de la rampe et une réponse à un problème précis est attendue de sa part. Cette démarche peut s’avérer payante mais n’est pas dénuée de risque. Ce type de stratégie nous semble plus opportun quand l’évènement générateur de la crise est circonscrit dans le temps (un accident, un incident isolé, etc.). Tout l’art de la communication est alors de trouver le ton juste pour traiter la crise et d’en profiter pour mêler à cette prise de parole un message positif et valorisant pour l’entreprise. C’est ce qu’a très bien su faire Domino’s en avril 2009.

A consulter également Sofitel : comment l’hôtel de luxe a réussi sa stratégie Twitter et cet article du 27/10/2012 http://www.rue89.com/rue89-eco/2012/10/27/faux-avis-comment-les-pros-dupent-les-internautes-236572


Ajout du 15 Juillet 2012

Quand un grand groupe utilise des procédés plus que douteux pour tenter de discréditer un géneur :
La communication croupie de la Lyonnaise des eaux

Share Button
10Fév/120

Multilinguisme avec CodeIgniter

CodeIgniter est un framework PHP5 très sympathique.
Très complet et moins 'lourd' que Symfony et Zend, il a su conserver l'approche 'so sexy' du langage PHP.

J'ai bricolé une petite présentation qui montre comment gérer les chaines de traduction et surtout comment changer de langue en cours de script.

A déguster sur  I18N avec CodeIgniter

Share Button
31Jan/120

Comment booster sa veille techno ?

Une bonne veille techno passe par quelques sites de références qu'il faut visiter régulièrement.
Sur ces sites, il ne faut pas uniquement surveiller les derniers articles, mais aussi les "sites copains" du webmaster et jeter un coup œil alerte sur les sites des commentateurs éventuels.
Mais pour avoir encore plus de sources d'informations, il existe un service qui va analyser le contenu d'un site et vous proposer une liste de sites "équivalents".
Avec http://www.similarsitesearch.com/ on peut obtenir une liste de sites qui sont dans un domaine connexe à un autre site.


Voila qui donne un sacré "coup de boost" à la veille techno !
Par exemple, avec une recherche sur "la ferme du web", sur lequel je me fais un devoir d'aller régulièrement, j'ai pu débusquer quelques liens intéressants:
http://www.queness.com/ avec des ressources web2 sympa ( par exemple http://www.queness.com/post/10476/jquery-textexttags-autocomplete-ajax-support-for-input-field )

J'ai trouvé comment créer des quizz avec Ajax et XML grâce à http://www.w3avenue.com/

J'ai retrouvé avec plaisir http://css4design.com/ que j'avais perdu de vue

http://www.denbagus.net/ m'a donné le gout d'y revenir de temps en temps

J'ai sauvegardé un article du site learningjquery.com sur les événements.

http://apycom.com/ m'a fait découvrir de superbes menus.

J'ai également décidé ( qu'un jour ;o) je me mettrai sérieusement à étudier les exceptions en PHP.

http://blog.creativityden.com m'a donné ( un peu ;o) à réfléchir au désign.

HTML5 c'est le moment ou tout le monde en parle et ou personne n'en fait. Comme je ne veux pas rater le virage, j'aimerai bien commencer à ...commencer à m'y mettre, et j'ai pu visionner une vidéo alléchante sur le sujet via http://www.developpez.com/html5 et continuer avec http://www.html5-css3.fr/

et d'autre bricoles que je n'ai pas jugé utile de rapporter dans ma besace chronophage.

Dans la même veine que similarsitesearch http://whoislike.it/index.php propose également des sites connexes, mais dans un spectre un peu plus large.

Share Button
2Jan/120

Première veille techno 2012

Il arrive souvent quelquefois que les recruteurs posent des questions délicates.
Par exemple "quels journaux lisez vous ?".
Aujourd'hui ce serait plutôt "Quels sont les sites que vous visitez fréquemment ?".
Un jour, peut-être, une rubrique "Veille techno" sera-t-elle incontournable dans un CV..

Aussi  voici un site à faire figurer impérativement  : http://www.indexel.net
Coté techno web, la ferme du web est incontournable.
Coté entreprenariat, le defunt simpleentrepreneur contient encore beaucoup de ressources intéressantes, sinon allez faire un tour du coté de http://www.enviedentreprendre.com .

Pour continuer du coté des recommandations du jour , connaissez-vous le plus petit PC du monde ( 99€ ! ) :
http://geekdefrance.fr/2011/12/19/cubox-un-micro-pc-arm-a-99e/

Un hébergeur associatif de qualité : http://www.web4all.fr/?pg=presentation_de_l_association_web4all

Et pour finir une étonnante construction open-source de maison !! : http://www.wikihouse.cc

( Pour le fun, je ne résiste pas à citer une étonnante compilation de vidéos sur http://www.francesoir.fr/actualite/insolite/compilation-des-videos-plus-regardees-en-2011-169835.html )

Share Button
1Jan/120

Bonne année en image avec gmail

Il n'est pas possible de mettre une image dans le corps d' un mail gmail.
C'est pourtant plus joli d'envoyer ses voeux de bonne année avec une belle image ...

Voici 2 astuces qui permettent de le faire :
Importer l'image en question dans Google Documents, selectionner l'image à partir de Google Documents puis revenir dans le corps du mail et faire "click droit / copier".

Encore plus simple, aller dans les paramètres de la messagerie, cliquer sur le lien Labos puis "Labos / Insertion d'images de Kent T"  afin de pouvoir bénficier d'un nouvel outil d'insertion d'image lors de la création d'un nouveau mail ( voir image plus loin ).

Share Button
4Oct/112

Comment échanger 2 noeuds en Javascript

Peut-être ai-je mal cherché, mais je n'ai pas trouvé comment échanger 2 noeuds en Javascript.
Même avec "swap nodes" pour étendre ma recherche sur des sites anglais, rien d'évident.
Aussi je me suis lancé pour faire cette fonction javascript.
Jusqu'au jour ou un commentaire dira : "Si tu avais regardé dans la librairie 'machin' il y a déja la fonction 'trucmuche' alors pourquoi réinventer la roue banane !".:-)

Voici le source HTML qui sert de base de test.
Il y a trois div. Le premier div et le troisième contiennent d'autre noeuds, pour montrer que la fonction déplace réellement le noeud, et donc avec tous ses enfants si nécessaire.

Principe de fonctionnement :
  Faire une copie ( clone ) des noeuds à échanger
  Modifier leur id pour les injecter au bon endroit sans conflit d'id.
  Supprimer les originaux.
  Remettre les id des originaux dans les copies

Voici le code javascript :

<script>
function swapNode(element1, element2)
{
 if(typeof element1=="string"){element1=document.getElementById(element1);};
 if(typeof element2=="string"){element2=document.getElementById(element2);};
 if(!element1 || !element2){return null;};

 var clone1=element1.cloneNode(true); var clone2=element2.cloneNode(true);

   old_id1= element1.id;
   old_id2= element2.id;

 var parent1=element1.parentNode;  var parent2=element1.parentNode;
 
 parent1.insertBefore(clone2,element1);
 parent2.insertBefore(clone1,element2);
 parent1.removeChild(element1); parent2.removeChild(element2);

   element1.id = old_id1;
   element2.id = old_id2;
}

</script>

Share Button
23Sep/110

Viva l’Open-data !

llustration CC FlickR opensourceway via http://www.co-lab.fr/tag/open-data/

Les administrations utilisent des données collectées et les gèrent grâce aux impôts.
Ces données ne sont pas accessibles au 'grand public' ; et pourtant c'est bien avec l'argent public que cet 'or gris' prospère.
Alors ne serait-il pas juste que ces données soit accessibles ?
L'idée commence petit à petit à faire son chemin.
Au dela du simple bon sens, des enjeux liés à la transparence et à la démocratie sont liées au concept de l'Open-Data.
L'administration tient à son opacité historique, mais les lignes commencent à bouger.
Quelques villes mettent à disposition leurs base de données.
Soit en téléchargement soit via une API ( par exemple pour connaitre les stations Vélib à Paris ).
Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_data et http://www.europecreative.eu/2011/09/01/la-france-va-bientot-entrer-dans-lere-de-lopen-data/

Au dela des administrations, toutes les associations de type loi 1901 ou les entités qui fonctionnent avec l'argent public devraient mettrent à disposition leurs données.
Par exemple, la Féderation Française de Tennis garde jalousement beaucoup d'informations qui pourraient être utilisées avec profit pour créer des statistiques intéressantes.
Du coup elle offre des outils informatique d'un autre age pour la gestion des clubs alors qu'il existe une foultitude de développeurs passionnés qui prendraient leurs pieds pour proposer des applications sympathiques.

Pour le principe, j'ai eu envie d'utiliser ces données 'ouvertes'.
En allant sur le le site http://opendata.paris.fr/opendata/jsp/site/Portal.jsp j'ai récupéré la liste des prénoms attribués au enfants nés à Paris entre 2004 et 2010.
Il y a longtemps que je vais trainer sur le site http://www.lafermeduweb.net/ pour y admirer les ressources 'web2' en me promettant d'en utiliser un jours quelques unes.
Et l'idée à germé : Pourquoi ne pas essayer de faire un site uniquement en assemblant des ressources ?
Je suis allé cherché un template HTML5, quelques scripts pour agrémenter le client et il ne restait plus qu'à faire quelques requêtes SQL.

J'avais estimé le temps de développement à 2 jours mais il m'a fallu un jour de plus pour la création de la base de données.
En effet, les données sont fournies sous la forme de fichiers CSV et il a fallu faire quelques moulinettes en PHP pour alimenter une base MySql avec le moteur InnoDB
Pour ceux qui sont intéressés je fourni la base ici : prenoms-db

Le site est visible sur http://prenoms-paris.ro6gnol.com/ 
Il y aurait beaucoup de chose à faire dessus, mais l'idée était juste de faire quelque chose rapidement en assemblant des morceaux.
Et VIVA L'OPEN DATA !!

Share Button
3Mai/111

La veille techno du jour …

Voici quelques articles que je me suis promis de relire plus attentivement alors que je sais très bien que je n'aurais jamais le temps de le faire.

Le Javascript va t-il détrôner les autres langages web nous parle de remplacer notre langage préféré coté serveur par le javascript.
Mais j'ai sans dout lu un peu trop vite. Pour ma part, je suis effectivement partisan coté serveur de ne faire strictement que ce qui est nécessaire et de laisser le poste client mettre en musique les données envoyées; mais je ne suis pas certain que ce soit dans l'esprit de la techno node.js. De tout façon il faut que je regarde LINQ, NoSql, ASP.NET MVC3, Symfony etc. donc j'en ai un peu ras la casquette.

En quelles langues traduire un site me plait beaucoup car c'est une décision stratégique très importante.
J'aurai dit Anglais, Espagnol, Chinois. Mais j'aurai raté les Japonais qui sont en troisième position.
Voila une information très utile.

10 conseils pour attirer les trolls m'a fait sourire et nous montre que le web est aussi une vaste cour de récréation ( dans le sens 'beurk' du terme ).

Les Faux cils pour voiture en Chine est une idée bien sympathique.
Il reste à inventer des faux cils qu'on ne puisse pas voler et je me lance dans ce business ;o)

Commande payée : et après ? Ne laissez pas vos clients dans une impasse est intéressant car au dela du conseil c'est toute la démarche qu'il faut considérer.
Un client ( un utilisateur ) ce n'est pas un numéro. Il ne faut pas hésiter à (se) le répéter dans l'univers dématérialisé de la toile.

Share Button
29Avr/110

Les 96 API et services Google

En cherchant des infos sur la petite API bien sympathique https://chart.googleapis.com je suis tombé sur la liste de tous les services proposés par Google.
Très impressionant.
A découvrir sur http://code.google.com/intl/fr-BE/more/table/

Share Button