Ro6gnol gazouillis en vrac

31Jan/120

Comment booster sa veille techno ?

Une bonne veille techno passe par quelques sites de références qu'il faut visiter régulièrement.
Sur ces sites, il ne faut pas uniquement surveiller les derniers articles, mais aussi les "sites copains" du webmaster et jeter un coup œil alerte sur les sites des commentateurs éventuels.
Mais pour avoir encore plus de sources d'informations, il existe un service qui va analyser le contenu d'un site et vous proposer une liste de sites "équivalents".
Avec http://www.similarsitesearch.com/ on peut obtenir une liste de sites qui sont dans un domaine connexe à un autre site.


Voila qui donne un sacré "coup de boost" à la veille techno !
Par exemple, avec une recherche sur "la ferme du web", sur lequel je me fais un devoir d'aller régulièrement, j'ai pu débusquer quelques liens intéressants:
http://www.queness.com/ avec des ressources web2 sympa ( par exemple http://www.queness.com/post/10476/jquery-textexttags-autocomplete-ajax-support-for-input-field )

J'ai trouvé comment créer des quizz avec Ajax et XML grâce à http://www.w3avenue.com/

J'ai retrouvé avec plaisir http://css4design.com/ que j'avais perdu de vue

http://www.denbagus.net/ m'a donné le gout d'y revenir de temps en temps

J'ai sauvegardé un article du site learningjquery.com sur les événements.

http://apycom.com/ m'a fait découvrir de superbes menus.

J'ai également décidé ( qu'un jour ;o) je me mettrai sérieusement à étudier les exceptions en PHP.

http://blog.creativityden.com m'a donné ( un peu ;o) à réfléchir au désign.

HTML5 c'est le moment ou tout le monde en parle et ou personne n'en fait. Comme je ne veux pas rater le virage, j'aimerai bien commencer à ...commencer à m'y mettre, et j'ai pu visionner une vidéo alléchante sur le sujet via http://www.developpez.com/html5 et continuer avec http://www.html5-css3.fr/

et d'autre bricoles que je n'ai pas jugé utile de rapporter dans ma besace chronophage.

Dans la même veine que similarsitesearch http://whoislike.it/index.php propose également des sites connexes, mais dans un spectre un peu plus large.

Share Button
23Jan/120

Quand François Baroin confond l’économie et les finances, c’est idiot …

François Hollande a fait un discours très remarqué ce week-end dans son meeting au Bourget.

De nombreux médias en ont fait l'écho.

Évidemment, les troupes du président actuel ripostent avec leurs armes.

Malheureusement c'est parfois un peu maladroit.
Par exemple lorsque en réponse à François Hollande qui a dit :
"Mon véritable adversaire n'a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature et pourtant il gouverne (...) c'est le monde de la finance"

François Baroin, ministre de l'Economie a répondu :
"C'est aussi idiot que dire je suis contre la pluie" (Grand Jury RTL/LeFigaro/LCI).

Hélas, notre ministre confond l'économie et le monde de la finance.
Non, ce n'est pas pareil.
En économie, il y a des vertus qui n'existent pas sur les marchés financiers.
En économie, on ne pratique pas "la cavalerie" ; on ne s'endette pas pour rembourser des dettes.
Dans le monde de la finance c'est possible.
Dans le monde de la finance, il n'y a pas de morale, pas de justice, pas d'équilibre.
C'est tout le sens des propos du candidat Hollande.
A trop regarder les indices boursiers, notre ministre de l'économie en a oublié la réalité.
Mais c'est le lot de beaucoup d' économistes aujourd'hui.
Comme aurait dit Pierre Albaladejo : "Le cochon est dans le maïs" !
Le maïs, ce sont nos valeurs, nos productions, la réalité ; et le cochon ce sont les marchés financiers.


Share Button
22Jan/120

Des cachalots en méditerranée !

Plusieurs familles de cachalot vivent en méditerranée, du coté de la Grèce.

Les cachalots sont des animaux très sociables avec un langage qui leur permet de communiquer.

Prenez un quart d'heure, respirez tranquillement, et partez en vacances avec ce petit documentaire sur http://www.whaletrackers.com/whales-mediterranean-sea/french/les-cachalots-de-grece/

Share Button
20Jan/120

Mais qui est le président Sarkozy ?

Non, je n'avais pas voté pour lui il y a 5 ans.
Je ne pouvait pas l'imaginer comme un président de la république.
Lorsque le soir - ou le lendemain, je ne sais plus - des caméras l'ont montré dans les jardins de l'Elysée, tournoyants sur lui même, les bras écartés, au milieu de sa famille, semblant dire : "Regardez ! C'est à moi maintenant!", j'ai su que je ne m'étais pas trompé et je ne voyais pas comment la France allait pouvoir échapper à 5 années de tristesses.

Il y a eu quelques réformes courageuses ; peut-être aurait-il été aussi très courageux de ne pas en faire certaines...

Mais mois après mois, année après année, je ne comprenais pas pourquoi il laissait la France se vider de sa substance.
Les usines partaient les une après les autres. Attali et Mink semblaient gouverner la France depuis leurs appartements dorés de la capitale.
Et les services, que ces génies pensaient voir remplacer l'industrie, eux aussi se délocalisaient.

Et puis il y a peu, il y eu une lumière ; celle du discours improvisé de Lyon, dans lequel Nicolas Sarkozy avouait : OUI il fallait relocaliser, OUI il ne peut pas y avoir de service si personne ne peut se les offrir, OUI il faut taxer les transactions financières, OUI il fallait de la formation professionnelle, OUI il fallait aider le tissu des PME TPE, OUI il fallait prendre exemples sur ce qui marchait dans les pays du nord.
Et je me suis dit : Il a compris ! Mais pourquoi avoir mis 5 ans ??
Je ne comprenais pas les articles partisans, ça et la, qui critiquaient le discours de Lyon, ou qui n'en rapportaient que des extraits concernant des allusions sur ses adversaires politiques.
Ce discours, dont j'aimerais retrouver la retranscription, était vraiment "emballant" et je fus "emballé" !

Et puis j'ai eu un petit doute, tout petit.
Mais celui-ci n'a cessé de grandir, grandir, grandir... Et si tout cela n'était que du vent ?
Et puis j'ai vu cette vidéo du candidat Sarkozy en 2007, aujourd'hui, et je me suis dit que, décidément, j'aurais bien du mal à savoir qui se cache derrière le Sarkozy 2012 ...
Image de prévisualisation YouTube

Modification du 20/02/2012:
Le président s'est prononcé en faveur de l'instauration "à la marge" de la proportionnelle dans le mode d'élection des députés.
Or il avait deja fait cette même proposition ...dans la campagne de 2007.
http://www.chretiente.info/201202193712/proportionnelle-nicolas-sarkozy-recycle-une-promesse-de-2007

Share Button
18Jan/120

Un million d’Euro perdu dans les toilettes

Drôle d'époque ou certains manquent cruellement de tout et ou d'autres ont tellement peu le sens de l'argent qu'ils peuvent égarer des sommes astronomiques.
A lire sur http://www.lepoint.fr/monde/hong-kong-elle-oublie-sa-bague-de-1-2-million-d-euros-dans-les-toilettes-18-01-2012-1420463_24.php

Mais tout cela n'est rien par rapport aux 500 milliards envolés en 5 ans ...


Share Button
18Jan/120

Guitare a 10 mains !

Superbe morceau de ... guitare à 10 mains !!!

Image de prévisualisation YouTube
Share Button
17Jan/120

11 ans après la retraite, le cimetierre

L'INSEE publie aujourd'hui une étude démontrant que l'âge de décès moyen d'un homme est de 78 ans.

Donc, on pourrait schématiser le parcours classique d'un homme comme suit :
( pour peu qui aie eu la chance de ne pas naitre dans un milieu "défavorisé", sinon c'est beaucoup plus compliqué ... )
Une petite enfance pleine d'incompréhensions ( que ce monde est étrange ! )
Des études bruyantes ou il passera des heures assis à écouter pérorer des profs névrosés sur des matières qui ne ressemblent à rien au "vrai monde".
Un choix de métier alors qu'il ne connait rien au monde du travail.
Des années à essayer de décrocher un premier contrat.
3 ou quatre périodes de chomage.
Un divorce qui lui coutera quasiment toutes ses économies.
Une retraite à 67 ans ( si tout va bien ) qui lui permettra à peine de survivre si il n'a pas réussi à devenir propriétaire.
Et 11 ans plus tard -juste le temps qu'il faut pour mettre de coté pour payer les obsèques- on tire sa révérence.

Le bonheur tient à peu de choses ...

Share Button
15Jan/120

Google : Petits arrangements pour gros profits

La source des revenus du célèbre moteur de recherche Américain est connue, il s'agit des publicités.
Google touche de l'argent à chaque fois qu'un internaute clique sur une publicité.
Cette publicité étant payée par des entreprise via AdWords.
Le principe de base est simple et s'appuie sur la poularité de Google dont la performance est reconnue unanimement.

Mais le moteur dégage de substantiels bénéfices en fermant les yeux sur des pratiques répandues qui lui rapportent gros.

Par exemple, lorsqu'un internaute tape "La redoute" dans la zone de recherche il voit apparaître en premier le lien publicitaire sur le site de La Redoute et en second choix le lien "normal".
Or la plupart des internautes cliquent sur le premier lien et actionnent le tiroir caisse de Google !
Il serait très facile pour Google de détecter le doublon et de protéger ses clients, mais ce serait s'obliterer d'une masse financière considérable.
Alors bien sur, il dira que les sociétés concernées peuvent empêcher ce comportement  via le backoffice de la régie publicitaire.
C'est vrai. Sauf que Google pourrait automatiser le processus si il était vraiment honnête sur ce coup...
Pourquoi les sociétés ne paramètrent pas le backoffice pour éviter le doublon ?
La plupart du temps, c'est simplement qu'elles ignorent le procédé ( La Redoute ).
D'autre fois, comme la boutique Amazon, elles investissent sur cette première ligne uniquement dans les autres pays ou elle a du mal à maitriser le référencement ( Par exemple, sur https://www.google.com/webhp?hl=en [Google us ] il n'y a pas le lien publicitaire ).

Autre manne publicitaires, les clicks sur les sites concurrents.
Il y a des dizaines de millions de webmasters qui proposent des sites de services et qui achètent de la publicité.
Bien évidemment, ils cliquent sur les publicités de leurs concurrents afin d'affaiblir leurs budget. En effet, le positionnement des annonces dépend du budget ( et d'un système d'enchères ), donc si votre concurrent direct à épuisé son budget mensuel, votre lien publicitaire remonte mécaniquement.
Et quand des concurrents cliquent mutuellement sur les liens des autres, c'est Monsieur Google qui encaisse les profits !

Share Button
Remplis sous: blog Aucun commentaire
14Jan/120

Tango

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube
Share Button
12Jan/120

Pour en finir avec la dette

Le magazine Capital nous propose un plan d'économies permettant de réduire la dette.
Au menu :

Sommet de l’Etat : 254 millions d’euros d’économies possibles
Ministères : 35 milliards d’euros d'économies possibles
Grands chantiers : 16 milliards d’euros d’économies possibles
Santé : 11,8 milliards d’euros d’économies possibles
Collectivités locales : 16  milliards d’euros d’économies possibles
Bidules et placards : 52 millions d’euros d’économies possibles

soit environ 80 milliards.

Je rajoute l'élimination des dépenses absurdes.
Par exemple, pour adhérer à une association sportive, il faut un certificat médical ( idiot ) qui est remboursé par la sécurité sociale. Coût chaque année : 100 millions d'euro ( donc 1 milliard sur 10 ans ).
J'estime ne connaitre qu'un centième de toutes les mesures idiotes qui plombent le budget et estime donc le total des économies possibles à 10 milliards.

D'autre part, on constate que les mairies, préfectures et autres établissements publics ont la méchante habitude de loger dans des petits palais qui coûtent une fortune à différents niveaux.
Si on prenait l'exemple des pays du nord de l'Europe ( après tout, pourquoi les institutions n'utiliseraient pas des bureaux comme toutes les entreprises "normales" ?) on pourrait économiser environ 10 milliards d'euro ( il y a plus de 36000 communes en France ).

Donc, la dette qui s'élève à 1600 milliards -80 milliards ( article de capital ) - 20 Milliards ( bon sens ) = 1500 milliards
Euh ... on est loin du compte.
Même au bout de 10 ans, ça reste trop important !

La seule solution est donc de relocaliser pour réequilibrer la balance commerciale ,relancer fortement la croissance, augmenter l'effort sur la formation professionnelle et développer des programmes ambitieux tournés vers l'avenir, comme les centrales nucléaires au thorium qui présentent beaucoup moins de danger et plus de fiabilité que les centrales nucléaires classiques ( voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Thorium ).
Ce qui implique de s'endetter davantage à court terme.
Délicat, mais "what else" ?
Quelques liens
http://www.lemonde.fr/idees/article/2012/01/02/pourquoi-faut-il-que-les-etats-payent-600-fois-plus-que-les-banques_1624815_3232.html
http://madagoravox.wordpress.com/2010/11/06/la-crise-et-la-dette-les-fausses-evidences/

Share Button