Ro6gnol gazouillis en vrac

30sept/110

Mairie de Précy sur Marne

J'ai souvent été écoeuré étonné de voir des mairies installées dans des petits palais.
Pour moi, l'argent public doit être géré avec la plus grande des précautions.
Montrer ostentatoirement ses dorures, chères à entretenir, symbole d'une noblesse d'une autre époque, baroques barrières entre les "Elus" et le bas peuple, m'a toujours donner des nausées.

C'est pourquoi j'ai eu un réel plaisir à découvrir cette petite mairie si mignonne, cachée au fond du village de Précy sur Marne, en Seine et Marne.

Pris avec un Winphone sous Samsung Omnia7  vers 19h le 30/09/2011.
Photo réduite à 150%.

Share Button
23sept/110

Viva l’Open-data !

llustration CC FlickR opensourceway via http://www.co-lab.fr/tag/open-data/

Les administrations utilisent des données collectées et les gèrent grâce aux impôts.
Ces données ne sont pas accessibles au 'grand public' ; et pourtant c'est bien avec l'argent public que cet 'or gris' prospère.
Alors ne serait-il pas juste que ces données soit accessibles ?
L'idée commence petit à petit à faire son chemin.
Au dela du simple bon sens, des enjeux liés à la transparence et à la démocratie sont liées au concept de l'Open-Data.
L'administration tient à son opacité historique, mais les lignes commencent à bouger.
Quelques villes mettent à disposition leurs base de données.
Soit en téléchargement soit via une API ( par exemple pour connaitre les stations Vélib à Paris ).
Pour en savoir plus, rendez-vous sur http://fr.wikipedia.org/wiki/Open_data et http://www.europecreative.eu/2011/09/01/la-france-va-bientot-entrer-dans-lere-de-lopen-data/

Au dela des administrations, toutes les associations de type loi 1901 ou les entités qui fonctionnent avec l'argent public devraient mettrent à disposition leurs données.
Par exemple, la Féderation Française de Tennis garde jalousement beaucoup d'informations qui pourraient être utilisées avec profit pour créer des statistiques intéressantes.
Du coup elle offre des outils informatique d'un autre age pour la gestion des clubs alors qu'il existe une foultitude de développeurs passionnés qui prendraient leurs pieds pour proposer des applications sympathiques.

Pour le principe, j'ai eu envie d'utiliser ces données 'ouvertes'.
En allant sur le le site http://opendata.paris.fr/opendata/jsp/site/Portal.jsp j'ai récupéré la liste des prénoms attribués au enfants nés à Paris entre 2004 et 2010.
Il y a longtemps que je vais trainer sur le site http://www.lafermeduweb.net/ pour y admirer les ressources 'web2' en me promettant d'en utiliser un jours quelques unes.
Et l'idée à germé : Pourquoi ne pas essayer de faire un site uniquement en assemblant des ressources ?
Je suis allé cherché un template HTML5, quelques scripts pour agrémenter le client et il ne restait plus qu'à faire quelques requêtes SQL.

J'avais estimé le temps de développement à 2 jours mais il m'a fallu un jour de plus pour la création de la base de données.
En effet, les données sont fournies sous la forme de fichiers CSV et il a fallu faire quelques moulinettes en PHP pour alimenter une base MySql avec le moteur InnoDB
Pour ceux qui sont intéressés je fourni la base ici : prenoms-db

Le site est visible sur http://prenoms-paris.ro6gnol.com/ 
Il y aurait beaucoup de chose à faire dessus, mais l'idée était juste de faire quelque chose rapidement en assemblant des morceaux.
Et VIVA L'OPEN DATA !!

Share Button
17sept/110

80 cartes de visites originales

Je me souviens de cet entretien d'embauche que j'avais eu, un jour, et ou le recruteur m'avais dit  : Je vous ai reçu car j'ai aimé la qualité du papier de votre CV.
Et pourquoi ne pas faire la différence avec la qualité de la carte de visite ?
Voici 80 cartes de visites vraiment très originales

A voir sur http://webdesignerwall.com/trends/80-creative-unique-business-cards

Share Button
15sept/110

HTML5 : introduction à l’objet localStorage

L'objet localStorage permet d’enregistrer des données sur le poste client ( comme les cookies ) et le stockage est géré par le navigateur.
Mais localStorage permet d’enregistrer beaucoup plus d’informations que les cookies ( minimum de 5 mega-octets ).

A quoi ça sert ?
La question qui peut faire mal ;-)
Aujourd'hui on peut trouver beaucoup d'exemples qui n'ont qu'une valeur de démonstration ( Celle présentée dans cet article en est la parfaite illustration ).
Mais il est encore trop tôt pour trouver de réelles applications pratiques.
Pourtant localstorage sera très pratique dans certains cas d'utilisation.
...
Dans un "mode borne" ( appelé souvent "kiosque" ) , en cas de coupure internet temporaire, il est important que l'utilisateur puisse encore consulter un écran avec des données.
Prenons le cas d'un joueur de tennis qui est au club-house et qui souhaite savoir si le terrain sera disponible dans 30 minutes.
Il consulte le PC du club-house qui est en mode borne mais déconnecté depuis 15mn, et qui fonctionne donc en mode dégradé avec les données en cache.
Autre exemple qui devrait se généraliser rapidement, pour assurer la persistance des informations entrées dans les formulaires de saisie sans traitement par du code spécifique coté serveur !
Ou encore, un système d'inscription sur plusieurs pages sans repasser par le serveur !

Il existe aussi un autre objet, sessionStorage ,qui offre les même fonctionnalités mais dont le stockage disparait avec la fermeture du navigateur ( comme les sessions ).

L’utilisation est très intuitive, il s’agit du mécanisme CLEF  ->  VALEUR
localStorage.setItem('uneClef', 'uneValeur');
var uneVariable = localStorage.getItem('uneClef');
On peut utiliser une syntaxe plus courte, familière aux développeurs PHP
localStorage['uneClef'] = uneValeur;
var uneVariable = localStorage['uneClef'];

Le nettoyage de la base locale peut se faire par l'utilisateur en supprimant simplement le cache du navigateur.
Il ne faut donc pas compter sur cette fonction pour enregistrer des données de façon pérenne.

Voici une video explicative et en fin d'article le code de l'exemple à télécharger.
Image de prévisualisation YouTube

Et voici le code source --> Code source de la démo à télécharger

Share Button
15sept/110

Réouverture du blog

Ce blog reprend du service !

Share Button
Remplis sous: blog Aucun commentaire